TWITTER
ACTUALITÉS / EDITO
 

Édito : « So what ? »

Difficile d’échapper à la multitude des commentaires sur les conclusions de la COP 21. Les optimistes saluent un accord unanime historique ; les pessimistes s’inquiètent des incertitudes sur son caractère contraignant. Naturellement, il ne s’agit que d’une étape et l’essentiel repose désormais sur la mise en œuvre des engagements. Nous restons des observateurs intéressés, attentifs mais modestes et nous ne vous proposerons pas ici une analyse supplémentaire …

Demeter Partners et les entreprises de nos portefeuilles ont apporté leurs contributions à la COP et aux nombreux évènements liés. Nous avons relayées plusieurs d’entre elles sur notre website. Ceci nous permet de livrer quelques impressions sur cette séquence qui s’achève.

Nous avons regretté :

– L’ambiance du Bourget, le lieu et les circonstances ne permettant pas, c’est une litote, de créer un lien entre l’évènement lui-même et la « cité », alors que nous pensons que c’est bien l’avenir de notre mode de vie urbain qui se jouait là ;

– Le faible nombre d’exposants dans la Galerie des Solutions, alors que nous sommes habitués à l’échelle des salons Pollutec (plus de 2000 exposants !) et des énergies renouvelables qui démontrent la vigueur de l’écosystème de la transition énergétique et environnementale ;

– L’assistance parfois clairsemée lors de certains évènements au Grand Palais, alors que les dirigeants de nombreux groupes du CAC 40 et d’autres intervenants prestigieux livraient leurs convictions et partageaient leurs expériences.

Nous avons aimé :

– Le stand de Sunna Design, participation de Demeter 3 Amorçage, à la Galerie des Solutions ; ce coup de cœur n’est pas impartial mais la case Sunna occupait le centre du « village » et a attiré de nombreux visiteurs et futurs clients séduits par les produits et un business model innovants ;

– La richesse des débats multiples organisés dans les divers lieux de la COP ou à l’occasion de celle-ci, qui nous a confirmé que les lignes bougeaient en termes de perception des risques et opportunités liés au changement climatique ;

– Les multiples engagements annoncés en amont, pendant la COP et à n’en pas douter dans les prochains mois, de gestionnaires d’actifs souhaitant tourner la page de l’économie carbonée et faire évoluer leurs investissements vers des business models bas carbone ; plusieurs d’entre eux ont contacté Demeter Partners et confirmé qu’ils souhaitaient investir dans des fonds de capital investissement dédiés à ces secteurs.

Forts de nos observations et nos convictions, notre sentiment est que le positif l’emporte largement et nous nous félicitons que cette intense séquence diplomatique ait permis une prise de conscience salutaire des enjeux climatiques.

2015 s’achève et une page se tourne effectivement. Sans oublier certains évènements dramatiques, nous retiendrons surtout le meilleur pour écrire la suivante.

La COP 21 a déjà fourni à chacun l’opportunité de prendre des bonnes résolutions avant l’heure, mais nous prenons d’ores et déjà celle d’aborder 2016 avec curiosité, ténacité et enthousiasme. Ces caractéristiques indispensables seront mises au service de nos investisseurs et de nos entrepreneurs, pour nos fonds existants et nos nouveaux fonds millésimés 2016. Nous vous recommandons une consommation sans modération de ce qui devrait être un grand cru pour l’environnement et la transition énergétique !

Stéphane Villecroze, avec la complicité de Sophie Paturle et Lionel Cormier